Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 18:06


Sur la photo des haricots beurre des haricots « talisman » la rolls des haricots filets sans fil, au milieu des haricots qui produisent uniquement sur le dessus de la plante (bien pratique pour nous les anciens qui avons du mal à plier les genoux) et à droite des cocos blancs.

 

Le haricot cultivé (Phaseolus vulgaris) est une plante de la grande famille des légumineuses qui compte environ 18000 espèces.

 

 

Composition moyenne de 100g de haricots verts cuits :
- 95% d'eau
- 2g de glucides
- 0g de protides
- 1g de lipides
- 50kJ en énergie.
Le haricot est riche en potassium, en magnésium, en soufre, en fer, en oligo-éléments et en vitamines A, B et C.
Diurétique, tonique, utile dans les cas de calculs reinaux, de diabète et d'hépatisme

Ce sont des plantes annuelles venant d’Amérique du Sud, à grandes feuilles trifoliées rudes au toucher, et à gousses allongées comestibles.
On distingue les
mangetout, sans parchemin et comestibles même mûrs, et les haricots à filets ou à écosser dont la cosse durcit à maturité. Dans chaque catégorie, on trouve les haricots nains, qui ne dépassent pas 50 cm et les haricots à rames, qu’il faut tuteurer. Les feuilles, vert tendre, sont en forme de cœur. Les grappes de 2 à 8 fleurs, blanches, roses ou violettes, sont situées à l’aisselle des feuilles. Les fruits, gousses allongées, ont des parois tendres ou dures et des grains de formes et de couleurs différentes selon les variétés. Ils se mangent secs ou frais, avec ou sans leurs gousses.

 

 

Repost 0
16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 04:48

Voilà en gros plan une fleur de carotte touchon pour la récupération des graines
Repost 0
15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 02:42

A droite les potirons , à gauche les potimarrons "qui va manger l'autre" A suivre
Repost 0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 12:43

il ne reste plus qu'à attendre que dame nature fasse son oeuvre
Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 19:39

Bon, encore de la patience  mais l’affaire s’annonce bien.

Repost 0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 05:49

Voilà la courge spaghetti
Repost 0
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 17:18


Voilà les panais enfin il n'y en a que 16  sur un rang de 5 mètres le ratio est mauvais, mais la levée est toujours capricieuse
Repost 0
8 juillet 2009 3 08 /07 /juillet /2009 19:18

Les premieres tomates    ...........................enfin
Repost 0
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 18:05
Repost 0
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 18:28

Le poireau fait partie de la grande famille des alliacées. Cette famille de végétaux en compte près de 500,

 

Cancer. Les aliments de la famille des alliacées contiennent des composés spécifiques qui peuvent agir contre certains types de cancers. Bien que la plupart des études réalisées sur cette famille d’aliments se soient concentrées plus particulièrement sur les vertus de l’ail et de l’oignon, quelques études épidémiologiques ont tout de même cherché à en savoir davantage sur les effets anticancer du poireau.

 

Vitamines (en mg pour 100 g) :

  •  A  : valeur moyenne 0,5 (vert : 2 ; blanc : 0.02)
  • B1 : 0,1
  • B2 : 0,06
  • B3 : 0,5
  • B6 : 0,2
  • B9 : 0,02
  • E : 0,9
  • C :30 pour le vert (tombe à 15 à la cuisson) et 18 pour le blanc  

Minéraux (en mg pour 100 g) :

  •  Sodium : 5
  • Potassium : 240
  • Calcium : 100
  • Magnésium : 18
  • Fer : 1

·               Cuivre : 0,05

·               Phosphore : 45

·               Manganèse : 0,2

·               Zinc : 0,3

·              Chlore : 25

·              Souffre : 72 

Considéré dans son ensemble « blanc » et « vert », le poireau se présente comme un légume frais de composition assez classique : il est très riche en eau (plus de 85 %), en fibres (environ 3,5 %), et il n’apporte que peu d’énergie (27 kcalories, soit 115 kJ aux 100 g), énergie essentiellement fournie par des glucines , fructose et glucose en majorité.

Mais il existe des différences de composition assez marquées entre la partie blanche et la partie verte - dans le « blanc » du poireau, on observe des traces de saccharose parmi les glucides, d’où la saveur assez douce de cette partie du légume ; ainsi que des sucres relativement rares, des fructosanes, aux propriétés diurétiques marquées. Parmi les fibres, les mucilages sont particulièrement abondants. A la cuisson, ils donnent une consistance moelleuse au « blanc ».

- dans le « vert » du poireau, les fibres sont essentiellement représentées par des celluloses et des hémicelluloses. Leur consistance reste fibreuse, même après cuisson, et elles peuvent de ce fait stimuler activement le transit intestinal.

Les teneurs vitaminiques varient elles aussi selon la partie du poireau considérée : moins élevées dans le « blanc », plus abondantes dans le vert

Il en est de même pour la vitamine C, beaucoup plus abondante également dans le« vert », on en trouve en moyenne 30 mg,  18 mg seulement dans le « blanc ». Dans l’ensemble du légume, l’apport minéral est varié. La teneur élevée en potassium (256 mg), associée à un faible taux de sodium, accentue ses propriétés diurétiques.  ainsi que la présence de nombreux oligo-éléments (cuivre, zinc, bore, manganèse, sélénium, iode, etc.).Les composés soufrés sont abondants, comme dans tous les aliments de cette famille ( ail, oignon).

Ils sont à l’origine de l’odeur caractéristique du poireau.

En résumé il faut mieux consommer le vert que le blanc  et pourtant par mode ou par snobisme il est prisé  le blanc.

Repost 0

  • : Le blog de Sibex
  • Le blog de Sibex
  • : Le potager naturel / bio
  • Contact

Recherche

Pages